Culture VR -

"Orbe après Piet Mondriaan"

à propos

Les « Orbes » sont produits avec Google Tilt Brush et Oculus Rift. Ce sont des gestes manuels dans l’espace virtuel, des textures virtuelles et parfois même des mots. Tout est axé sur l’énergie et le flux. Ils interrogent également le paradigme de la sculpture avec l’absence de gravité, de nouveaux matériaux (la fumée par exemple) et d’objets flottants dans l’espace.

Le défi n’est pas d’utiliser les technologies pour les technologies, mais de définir de nouveaux paradigmes d’espaces, de formes et de nouveaux concepts, tous liés au lien entre la virtualité et la réalité. Parce que souvent ces formes une fois conçues dans l’espace virtuel, trouvent une existence physique à travers les impressions 3D et définissent de nouvelles formes impossibles à concevoir dans l’espace physique. Résultat de la VR en tant que simulation, les images fixes produites vont de la sculpture à la peinture avec un effet de perspective 3D au sein de l’iconologie abstraite pour en faire un tableau numérique…

Pour le projet réalisé en Monochrome Paris, il s’agit de modéliser l’espace virtuel à l’échelle 1/1 du studio Piet Mondriaan de la rue du Départ à Paris, et de réaliser avec Google Tilt Brush in situ sur ce topos un travail interrogeant le néoplastique de Mondriaan. Le télescopage de nos deux langages visuels, l’un initié en 1917 et le mien en 2017, remettra en question l’héritage de l’utopie moderniste porté par Piet Mondrian à l’occasion du centenaire de Der Stijl.

auteur-e-s

« Orbe après Piet Mondriaan »

Grancher Valéry

Au milieu des années 90, Valéry Grancher était connu pour être l'un des premiers artistes Internet (art en ligne) et pour ses "peintures sur Google", mais sa pr...