Thomas Cheysson

Thomas Cheysson

à propos

Thomas Cheysson débute dans le cinéma en 1988, comme assistant réalisateur. Jusqu’au milieu des années 2000, il a travaillé aux côtés de nombreux réalisateurs, dont Henri Storck, Romain Goupil, Claire Simon, Chantal Akerman ou Michel Piccoli.

Dès 1990, il commence à réaliser des courts métrages de fiction ou documentaires (CamionLes Enfants sur la nuqueLes Dix). Il se consacre également à l’écriture de scénarios de longs métrages. Citons, entre autres, Alors voilà de Michel Piccoli, Congo River de Thierry Michel, Je suis Annemarie Schwarzenbach de Véronique Aubouy, Naufragé volontaire de Didier Nion, Le Gang des Antillais de Jean-Claude Barny, Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador, ou encore L’Escamoteur d’Emmanuel Hamon.

À partir du milieu des années 90, il travaille sur des scénarios interactifs, s’efforçant de concilier intensité dramatique et interactivité. Il réalise, entre autres, le jeu vidéo Isabelle1.

Il écrit également pour la télévision : CosmicConnexion, soirée pour Arte de Marie Cuisset et Anne Jaffrennou, Les Petits Secrets des grands tableaux, série documentaire en VR 360° pour Arte dont Les Ménines de Diego Velasquez de Carlos Franklin. Il écrit également pour la radio (Parole de pirate !En attendant Saddam et Expédition taxi-maboule, feuilletons de 10 épisodes pour Radio France).

Il prépare deux longs métrages, Oublier Babylone et Mort aux espions !, co-écrits et co-réalisés avec Yves Nilly.